Facultés universitaires de Magie et Sorcellerie Index du Forum
 
 
 
Facultés universitaires de Magie et Sorcellerie Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une journée exceptionnelle, Acte 1, Scène 2 : les thermes
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Facultés universitaires de Magie et Sorcellerie Index du Forum -> Hors des FUMS -> Pré-au-Lard -> Manoir Shagswell -> Salle d'eau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eléa Laskarina
Barmaid

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2005
Messages: 537

MessagePosté le: 23/07/2006 19:31:14    Sujet du message: Une journée exceptionnelle, Acte 1, Scène 2 : les thermes Répondre en citant

" Les erreures qui n'implique que nous sont certes formattrices, mais dès lors qu'elle touche une tiers personne, il me semble qu'il y a mieux pour progresser. Pour ma part, je préfère tirer profit de ce que l'on me raconte, et de ma réflexion. Et puis je ne sais pas si nous avons réellement le droit de savoir comment fonctionne le monde, quoi qu'avec la reflexion justement, ce ne sont pas les fictions qui manquent. "

Eléa savait que peu de sorcier appréciait le cinéma moldu. Généralement les sorcier issue de familles moldus, ou les sorcier plus ouvert n'avaient rien contre, mais il restait toujours certains se croyant meilleurs que les autres pour dénigrer les inventions moldues. Eléa, si elle n'allait pas faire des études de ces êtres dépourvus de pouvoir, aimait toutefois piocher dans leurs technologie pour son plaisir.

" Certes certes, surtout lorsque l'on considère les temps sombres que nous avons vécut il y a peu. "

Eléa laissait son regard se promener sur la pièce, revenant de temps à autre à son interlocuteur, lorsqu'elle vit celui ci s'appuyer sur le rebord du bassin. Elle ne fit guère attention à ce mouvement, mais lorsque son regard descendit légèrement, elle vit clairement la marque des ténèbres sur le bras gauche de l'homme.
habituée à ne pas laisser paraître ses émotions lorsqu'elle le souhaitai - longue expérience de règlement de bagare et autre conflit lors de ses services oblige - Eléa tacha de ne pas montrer son trouble. Un mangemort.
De toute évidence, l'homme ne souhaitait pas cacher sa marque, et il semblait même vouloir qu'elle la voit pour se mettre dans une telle position et parler ainsi.
Les mangemorts, elle avait donné. Elle leur devait de bien mauvais souvenirs pour n'avoir pas voulu céder à leurs menaces. Voir cette marque sur le bras d'Orion était un coup qu'elle encaissa du mieux qu'elle put.


" Du moment que l'on s'en rend compte suffisement tôt, et que l'on attend pas le dernier moment pour retourner sa veste et se rendre compte des stupidité que l'on a pu faire... "

Eléa décida tout de même de prendre ses distances. Elle ne savait rien d'Orion, ne connaissait pas la raison de l'existence de cette marque, ne savait pas s'il avait été jugé ou même s'il avait aidé à lutter contre le seigneur des ténèbres. Elle savait juste ce que les gens portant cette marque lui avait fait et avait fait aux autres, cela lui suffisait pour prendre ses précautions sans necessairement partir. Elle prit machinalement son pendentif entre ses doigts et le fit glisser sur sa chaine alors qu'elle se laissait tomber en arrière histoire de reculer discrètement.

* Plus de corbeau, plus de douleurs, rien de rien, et paf, il me met ca sous le nez... Juste au moment où j'aurai pu baisser mes gardes. Un mangemort. Ex mangemort ? Charmant, riche, plein de bonne manières, puissant, rien d'etonnant.
Après tout, je n'ai pas a le juger, mais il a interet à surveiller ce qu'il fait le petit père... *

Elle reprit sans se départir de sa politesse habituelle la conversation en cours.

" Mis a part Hitchkock et Spielberg, je ne m'interesse pas forcément à ce genre de réalisateurs. Je dois dire que j'aime tout les genre pourtant, tant qu'il n'y a pas de violence et de haine gratuite et injustifiée.
Le cinéma est synonyme d'évasion. Si le réalisateur, les acteurs jouent - car il ne s'agit que de jeu -, et qu'en plus de cela le scénarios est bon, j'adhère.
Vis a vis des acteurs, je crois que Depp est le meilleurs coté américain pour le moment, quant aux anglais... J'ai un petit faible pour Thompson et Rickman, je ne sais pas si vous connaissez ? Coté réalisateurs, je ne saurai vous dire lequel gagne la permière place. Je sais que Burton a très bien réussi à s'adapter au monde moldu. Un bon sorcier, même s'il a choisit de vvire à la moldu. Ses origines probablement.
Enfin, si vous me lancez sur le cinéma, vous en avez pour une éternité Lord.
J'irai me renseigner, je n'ai pas souvent l'occasion de me promener dans Pré au lard, et je crois bien qu'il pourrait y avoir un centre commercial à la moldu ou un stade de quidditch, je ne m'en serait même pas aperçus !
Et puis qui sait, si ciné il y a, peut être pourrais je me faire embaucher. "

Eléa jeta à nouveau un regard sur la marque du bras gauche du lord, mais elle se sermona mentalement pour cela, d'autant plus que ce coup d'oeil était moins discret qu'elle l'aurait voulut.
Mais elle n'y pouvait rien, cette marque la mettait mal à l'aise. Qui lui prouvait que cet homme n'avait pas encore un fond de mangemort ? ou même plus qu'un fond. Elle préférait faire attention. S'approchant de nouveau du bord en pensant cela, elle prit appuis sur le rebord afin de pouvoir y poser ses fesses
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/07/2006 19:31:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lord Orion Shagswell
Conseiller (très) particulier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 915
Localisation: Le Manoir ou l'Athenaum

MessagePosté le: 30/07/2006 17:05:07    Sujet du message: Une journée exceptionnelle, Acte 1, Scène 2 : les thermes Répondre en citant

Le Lord regarda la barmaid s’éloigner de lui d’une façon qu’elle aurait, sans aucun doute, voulu rendre imperceptible. Il avait toujours un petit sourire aux lèvres, ni moqueur, ni sarcastique ou ironique, non, juste un sourire qu’il voulait aimable.

« Il est heureux que la conscience humaine soit capable de juger de ce qui est ou n’est pas une erreur. J’ignore ce que vous avez vécu pour fuir ainsi la Marque des Ténèbres, Eléa, mais je peux sans aucune honte vous expliquer pourquoi je porte cette Marque au bras. Je ne cache à personne la vérité. »

Shagswell préférait ne plus trop parler du cinéma de Pré-au-Lard : il ne tenait pas à ce que l’on sache trop tôt qu’il avait le projet d’établir un Ciné-Sorcier dans le village. Mais le sujet des films lui plaisait bien, même si miss Laskarina semblait attacher énormément d’importance aux acteurs par rapport aux réalisateurs.

« Depp, dites-vous ? Hum… n’a-t-il pas joué dans Sleepy Hollow par hasard ?
Quant à Rickman et Thompson, j’ai beaucoup apprécié Judas Kiss… Par contre, mais c’est une question de goût, Sense and Sensibility m’a paru trop… comment dire… trop mou, peut-être… pas la moindre trace d’intrigue, dès le début, on sait que ce film se terminera bien…
Enfin… Pour ma part, j’apprécie des acteurs comme Hopkins, Hoffman, Nicholson, Connery et Tomlinson, qui eut son heure de gloire dans les années 70… Quant aux actrices, je suis de ceux que Julia Roberts fait craquer avec son énorme sourire… Whoopi Goldberg a un très bon jeu elle aussi… »

Pour la deuxième fois, la barmaid évoquait l’éventualité d’un changement de boulot, apparemment, elle tenait assez à cette idée de travailler dans un cinéma.

« Ne pensez-vous pas que le cinéma doit rester un lieu de détente ? En général, les gens qui travaillent cinq jours par semaine dans un lieu n’apprécient guère d’y retourner pour leur loisir…

Vous ne vous plaisez pas autant que vous le voudriez aux Facultés ? Vous m’y aviez paru si épanouie, pourtant ! »

Orion se hissa sur le bord et se leva.

« Le temps passe, Eléa, et je ne vous ai encore apporté aucune surprise valable !
Mais je vais de ce pas terminer la préparation d’un repas digne de vous… Si vous désirez visiter un peu le manoir pendant ce temps, je n’y vois aucun inconvénient. »
_________________
~Lord Orion Shagswell~

¤ Deeply yours ¤

Revenir en haut
Eléa Laskarina
Barmaid

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2005
Messages: 537

MessagePosté le: 31/07/2006 22:39:04    Sujet du message: Une journée exceptionnelle, Acte 1, Scène 2 : les thermes Répondre en citant

(HJ: la conversation sur la marque à interet à bien se terminer s'ils continuent après à blablater tranquillement lol alors j'espère que tu sauras gérer cela... )

Eléa était des plus en colère contre elle même. Elle n'était pas parvenue à dissimuler son trouble et Orion l'avait remarqué.
Elle le regarda d'un air froid, distant. Ce qu'elle avait vécu pour fuir cette marque ? Certainement moins que d'autres qui y étaient passés, mais trop pour oublier.


" Vous avez été Mangemort, vous savez donc ce qu'ils faisaient aux sorciers dont le sang n'est pas totalement 'pur' "

Dit elle en insistant avec mépris sur ce dernier mot.

" J'ai toujours tenté d'aider ceux que je pouvais, et je devais être au goût de vos collègues. La première fois qu'ils sont venus me menacer, ils n'ont pas eut le temps de profiter de leur supériorité. Ça énerve toujours un peu.
Et si vous ajoutez à cela que je protégeais deux moldus et leur jeune fils sorcier au moment où ils ont débarqué la seconde fois... Vous n'aurez aucun mal à comprendre pourquoi je la fuis cette marque. "

Elé, alors qu'elle faisait cet aveu, s'était éloigné de quelques pas. C'était la première fois depuis son départ d'Angleterre qu'elle parlait de cette histoire. Pourquoi diable ne s'était elle pas contenté de lui envoyer un simple pique bien plus percutant ?
Un Mangemort. Elle les attirait, ce n'était pas possible. Il fallait qu'elle n'apprécie que des personnes nocives pour elle.


" Et je pense également que vous comprendrez pourquoi je reste particulièrement méfiante vis à vis des personnes qui la porte... "

Termina t elle cette fois ci d'une voix qu'elle tacha de faire la plus sèche possible.

Le cinéma la passionnait, et il n'était pas bon de la lancer sur cette voix.


" Oui, oui, Sleepy, de Burton. La collaboration de ces deux hommes m'enchante à chaque fois!
Judas Kiss est très bon selon moi, même si je ne suis pas une grande fan de policier. ( Hj: Flûte, nous sommes en 99, le film doit être tout juste sortit, et encore, puisqu'il à remporter le prix de cognac en 99 si ma mémoire est bonne... ) "

Elle sourit lorsqu'il évoqua Sense&Sensibility. Évidemment, un film des plus chamalow, mais il avait été l'un des premiers qu'elle avait regardé avec Rickman et Thompson alors il avait une place particulière dans son coeur.

" Je n'ai jamais trouvé le temps de lire les oeuvres de Jane Austen mais il me semble qu'elle ne faisait pas vraiment de livres à suspens...

Hofman est très bon. Je l'ai absolument adoré dans RainMan et dans Hook..."

Bon, il fallait t'admettre, Hook n'était pas une des plus brillantes référence qu'une adulte puisse avoir, mais que voulez vous... Comme pour s'excuser, elle poursuivit.

" J'ai une âme d'enfant...

Tomlinson, Tomlinson... L'apprentie sorcière !! Et Mary Poppins !! Hum, pardonnez mon enthousiasme, je ne connais que ces deux films de David Tomlinson... C'est bien de lui que vous parliez au moins ?

Ah, Julia Roberts, magnifique en effet, mais je reste sur Thompson, probablement pour son sourire également. Quelque soit son rôle, j'accroche donc, pour moi elle reste l'une des meilleurs. "

Eléa réfléchit un instant. Bien sur, le cinéma était un lieu de détente, mais elle avait toujours révé d'offrir du rêve au gens. Réaliser son propre film ou travailler sur un plateau lui aurait probablement été impossible, mais elle avait appris il y avait de cela quelques années, à manier les bobines avec un ex qui travaillait dans un ciné moldu.

" Je suis au courant que si je travaillais 6 ou 7 jours sur 7 dans un cinéma, je ne verrai pas davantage de film et je ne m'amuserait pas souvent, mais c'est un rêve de gosse alors... On ne va pas contre ses rêves !

Je me plais bien aux fums, détrompez vous, mais j'ai la bougeotte...

Enfin, il y a bien peu de chance pour que je quitte mon poste de barmaid avant un bon bout de temps, c'est une décision que j'ai pris, et je vais tacher de m'y tenir ! "

termina t elle solennellement.

Elle regarda tranquillement Orion sortir de l'eau en lui adressant un simple sourire.


" Je vous prend au mot, je visiterai plus tard, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, j'aimerai plonger dans le bain froid avant de me rhabiller... "
Revenir en haut
Lord Orion Shagswell
Conseiller (très) particulier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 915
Localisation: Le Manoir ou l'Athenaum

MessagePosté le: 16/08/2006 19:47:08    Sujet du message: Une journée exceptionnelle, Acte 1, Scène 2 : les thermes Répondre en citant

Orion avait grande envie de changer ce sujet... ces propos sur le passé de Mangemort n'étaient pas les plus appropriés pour faire connaissance... Il décida de jouer franc jeu.

« Depuis le temps, Eléa, je ne vois pas ce que cela changerait de ne pas affirmer qu’une fois de plus, je m’étais trompé… Voyez-vous, lorsque l’on a commencé à parler du Seigneur des Ténèbres, j’ai cru d’abord que s’il parvenait à quelque chose, ce Mage noir aurait besoin d’appui à l’étranger. A l’époque, je vivais encore en Roumanie et je me passionnais pour la vie d’un lointain parent, Vlad Tepes, qui fut lui-même un Mage noir de renom. C’est un vague espoir de pouvoir qui m’a poussé à me rallier à lui… ajoutez à cela le fait que le Seigneur des Ténèbres était considéré comme le plus grand sorcier du siècle et que j’ai pensé qu’il serait peut-être capable de rétablir l’Ordre des Draconis Servi et de ramener Océane de l’au-delà… »

« Si vous voulez quelques détails, je peux vous parler sans peine de ce que j’ai fait à l’époque. Mon rôle était principalement l’interprétariat. J’ai recruté parmi mes compatriotes des sorciers pour grossir les rangs des Death Eaters. J’ai mis à disposition du Seigneur des Ténèbres un territoire incartable pour faire avancer les recherches qu’il poursuivait.
Je reconnais avoir eu ma part de bénéfices, si l’on peut dire, en pratiquant un chantage peu vertueux avec les femmes ne désirant guère se voir considérées comme ennemies du Seigneur des Ténèbres…
Le seul sortilège impardonnable que j’ai utilisé est le Doloris. J’ai saisi l’occasion qui m’était donnée de me venger d’un vieil ennemi. »

« A présent, je peux vous faire part, avec le recul, de ce que cette expérience m’a apporté de positif, ainsi que les regrets que j’en conçois toujours…
D’un point de vue strictement matériel, j’avoue que cette époque m’a assez bien enrichi. J’ai aussi beaucoup appris, j’ai développé un don inné en un talent, j’ai rencontré des personnes avec qui j’ai toujours de bons contacts et j’ai pris goût aux voyages et aux langues.
Mes remords sont moins bassement personnels et matériels. Je me suis rendu compte dans quelle terreur ont vécu mes gens à l’époque… mon choix les terrifiait à tel point que plusieurs ont préféré le suicide au risque d’être arrêtés pour complicité. Il y a donc de nombreuses morts inutiles pour lesquelles je me sens en partie responsable car je n’ai rien pu empêcher… En outre, l’Ordre des Draconis Servi n’a pas été rétabli et Océane est toujours aussi décédée.
Puis, en dix-huit ans, j’ai pu prendre largement conscience de la bêtise de cette idée de supériorité du sang pur… comme de ma propre bêtise, d'ailleurs. »

« En 1994, comme tout Death Eater des premières heures, j’ai senti la peau me démanger puis me brûler le bras lors du retour à la vie de Lord Voldemort… mais je ne suis pas retourné auprès de lui. D’abord parce que les pseudo-valeurs véhiculées par son idéologie n’avaient pour moi plus aucune signification, ensuite parce que j’étais en voyage au Japon où je me renseignais sur l’ancienne Magie et sur l’art des massages, j’avais aussi une vie sexuelle très prenante qui ne me laissait pas l’occasion de me consacrer à grand-chose d’autre, et, surtout, entre temps, j’avais bien compris que le Seigneur des Ténèbres n’était rien de plus qu’un arriviste assoiffé de pouvoir qui ne rêvait que de dominer le monde. »

Tout en parlant, il s'était avancé pour prendre sa serviette de bain. A présent, il s'était approché de la porte, l'air sérieux.

"Vous connaissez à présent ce qu'il en est.
Je vous laisse vous délasser encore. Rejoignez-moi au premier étage, là où vous êtes venue tout à l'heure.
Prenez votre temps, surtout.
Si vous êtes d'accord, nous continuerons alors de discuter de cinéma."

[Arrow bureau du Lord (je posterai en 1er...)]
_________________
~Lord Orion Shagswell~

¤ Deeply yours ¤

Revenir en haut
Eléa Laskarina
Barmaid

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2005
Messages: 537

MessagePosté le: 19/08/2006 16:22:18    Sujet du message: Une journée exceptionnelle, Acte 1, Scène 2 : les thermes Répondre en citant

* Un espoir de pouvoir, ben voyons, pour faire original...
pfff chantage peu vertueux... Les mangemorts connaissent ils seulement la signification de ce mot ? *

Eléa ne pouvait empêcher le regard qu'elle posait sur Orion d'être grave, presque accusateur. Elle n'avait pas digéré ses mésaventures avec les mangemorts qu'elle avait rencontré, et même si peu lui avait tenu ce genre d'excuse, elle préférait tout de même rester sur ses gardes. Un être capable de telles atrocités peut il réellement changer un jour ? Elle était pour le fait de laisser uen seconde chance à ceux qui s'étaient fourvoyés, d'autant plus qu'Orion ne s'était pas réengagé auprès de celui dont on ne devait pas prononcer le nom, mais qui le lui prouvait ?
Facile de dire que l'on regrette, facile de dire que l'on est désolé, que l'on ne recommencera pas. Mais certaines blessures restent. Un bleu, une coupure, un membre cassé, cela se réparait, les traces étaient temporaires, mais l'esprit, lui, gardait à jamais ces souvenirs.

La barmaid ne dit rien lorsque Orion lui proposa de le rejoindre lorsqu'elle le souhaiterai. Elle le laissa partir sans un mot et fit quelques brasses.


* Un séducteur, un ex-mangemort, un homme des plus louches en fin de compte, et je ne dis rien...
Il a au moins eut le mérite d'être franc. Mais l'a t il été vraiment ?
Les hommes comme cela, qui ont été cruels, sadiques, peuvent ils changer du tout au tout ?
Il a l'air de quelqu'un de bien à présent, même s'il pu le "séducteur n°5" à plein nez... Mais en grattant, qu'y a t il sous les apparences ? *

Toutefois, Eléa décida qu'elle ne perdrait rien à terminer cette journée en la compagnie d'Orion qui, mis à part son passé, n'avait présentement rien de si désagréable. Elle avait toujours suivit son instinct, et même si celui ci lui disait que cet homme la ferait probablement cogiter plus qu'elle ne le voulait, il ne lui disait pas qu'il était quelqu'un de mauvais.

Après tout, remords ou regrets, que choisir ? Elle tenterait, il serait bien assez tôt plus tard pour s'en mordre les doigts, et elle était certaine de pouvoir se défendre s'il lui arrivait malheur.
Cela faisait environ vingt cinq minutes qu'elle réfléchissait ainsi dans l'eau, mais après tout, Orion lui avait dit de prendre son temps.
Elle sortit alors du bassin, piqua une tête dans celui d'a coté, histoire de se remettre les idées en place, et prit une serviette pour s'essuyer avant de remarquer qu'elle n'avait pas prit ses vêtements, rsetés dasn les appartements du maître des lieux.
Tant pis, une fois sèche, elle irait les récupérer en maillot, il lui laisserait certainement le temps de se changer.


( Arrow Bureau )
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/07/2018 11:04:03    Sujet du message: Une journée exceptionnelle, Acte 1, Scène 2 : les thermes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Facultés universitaires de Magie et Sorcellerie Index du Forum -> Hors des FUMS -> Pré-au-Lard -> Manoir Shagswell -> Salle d'eau Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com